Voyage en liberté
19 jours / 16 nuits à partir de 2500€ par personne

Le Japon Authentique

Toutes les plus belles facettes du Japon en un voyage de 3 semaines

 

Étapes et points forts de ce voyage :

 

Tokyo

   
    • Le quartier d’Asakusa et le Senso-ji, le plus vieux temple de Tokyo
    • Tsukiji, le plus grand marché au monde de poissons
    • ShibuyaHarajuku et Shinjuku : les quartiers « électriques » de Tokyo
    • Une croisière sur la rivière Sumida

Nikko

   
  • Le pont Shinkyo, laqué de vermillon, qui enjambe avec grâce la rivière Daiya
  • La grande richesse d’or, de couleurs et de sculptures du sanctuaire de Toshogu
  • Les 23 bâtiments classés comme Biens culturels importants du sanctuaire Futarasan
  • Les sources d'eau chaude volcaniques des auberges traditionnelles de Chuzenji Onsen
Kamakura     
  • La grande statue du Bouddha Amitabha méditant depuis le 8ème siècle en position du lotus
  • Le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu, symbole de l'ancienne capitale
  • L'allée bordée de cèdres géants menant au temple Engaku-ji
  • Les oeuvres d'art exposées au musée des Trésors nationaux de Kamakura

Hakone

   
  • La silhouette gracieuse du Mont Fuji qui se reflète en miroir dans le lac Ashi
  • Un bain dans un onsen naturel et une nuit dans une auberge japonaise pittoresque
  • La traversée en téléphérique de « la grande vallée bouillonnante »
  • Les sources sulfureuses jaillissantes d’Owakudani

Kanazawa

   
  • Nagamachi, l’ancien quartier des samouraïs et la demeure de la famille Nomura
  • Le parc Kenrokuen, considéré comme l’un des plus beaux jardin du Japon
  • La maison Shima et Higashi Chaya-machi, le quartier des geishas d’autrefois
  • L’incontournable marché aux poissons d’Omi-cho où l'on trouve les meilleurs sushi de la ville

Shirakawago

   
  • L’architecture traditionnelle des maisons de ce village inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Le musée en plein air du village en gassho-zukuri
  • Une nuit dans une maison traditionnelle d’une famille de montagnards
  • La route en bus à travers des paysages de montagnes extraordinaires

Takayama

   
  • Les maisons de bois de l’époque féodale du quartier historique de Sanmachi Suji
  • La superbe maison traditionnelle Yoshijima et le musée des arts populaires Kusakabe
  • Le marché matinal le long de la rivière Miya-gawa
  • Le village Hida et ses maisons de style « gassho-zukuri »

Kyoto

   
  • La splendeur du temple Kinkaku-ji, appelé le Pavillon d’Or 
  • Les sols rossignols du château de Nijo et la splendeur du Palais Impérial
  • Kiyomizu-dera, l’un des endroits les plus anciens et les plus célèbres de Kyoto
  • La traversée du vieux pont de bois Togetsukyo, le « pont qui traverse la lune »
  • L’ambiance du Japon d’autrefois dans le quartier de Gion

Nara

 
 
  • L'allée aux 2 000 lanternes de pierre qui conduit au temple shintoïste Kasuga-taisha
  • Le grand Bouddha assis dans l'enceinte du temple Todai-ji
  • La silhouette imposante de la pagode à cinq étages du temple Kofuku-ji
  • Une promenade dans le magnifique "Parc aux cerfs"
  • Les maisons de marchands et boutiques traditionnelles du quartier Naramachi

Miyajima

   
  • La porte Otorii, grand torii laqué de vermillon symbole de Miyajima
  • Le sanctuaire d’Itsukushima qui semble flotter sur l’eau à marée haute
  • Senjokaku « le Pavillon des mille tatamis » et Gojunoto « la Pagode aux 5 étages »
  • Les sentiers du parc Momijidani et l’ascension du Mont Misen

Hiroshima

   
  • La vue magnifique sur la mer intérieure du haut du donjon à 5 niveaux du château médiéval
  • Le Dôme de la bombe, seul bâtiment de l’épicentre ayant subsisté à l’explosion
  • Le parc et le musée de la Paix
  • Le Cénotaphe du mémorial construit par l’architecte Kenzo Tange en mémoire aux victimes

Okayama

   
  • Le jardin Korakuen, l’un des trois plus célèbres jardins du Japon
  • Le château d’Okayama appelé le château corbeau
  • Les peintures, calligraphies, sabres, armures… du musée Hayashibara

Kurashiki

   
  • Une promenade dans les ruelles de Bikan, le quartier historique de l’époque d’Edo
  • Les murs blancs et les tuiles vernissées noires des anciennes maisons de marchands du 17ème
  • Un tour en bateau sous les saules pleureurs du canal de Kurashiki
  • La maison de la famille Ohashi, le musée Ohara, le musée du jouet traditionnel japonais,...

Himeji

   
  • La splendeur du château de Himeji, dit le château du Héron Blanc
  • Les neuf jardins traditionnels japonais appelé Jardins Kokoen
  • L'histoire du château d'Himeji retracée dans le musée d'histoire de la préfecture de Hyogo
  • Le stupa de 38m au sommet de la colline du cimetière Nagoyama

Mont Koya

   
  • Une nuit dans un monastère et la cérémonie religieuse matinale des moines bouddhistes
  • La traversée du pont Gobyo-bashi, mains jointes en prière et tête baissée
  • Une marche dans une forêt de cèdres séculaires et de stèles funéraires
  • Le site antique Okuno-in et le mausolée de Kobo Daishi.

Osaka

   
  • Le pont laqué et arqué du grand sanctuaire de Sumiyoshi
  • Le parc et le château d’Osaka
  • Dotombori, le quartier branché et « électrique » le plus connu de la ville
  • La rue Doguya-Suji entièrement dédiée à la vaisselle et au matériel de cuisine

 

 Jour 1 : France → Tokyo
 Envol sur compagnie régulière à destination du pays du Soleil-Levant, repas et nuit à bord.

 

  Jour 2 : Tokyo (hôtel)
Accueil et assistance à l'aéroport de Tokyo. Aide au transfert en bus Limousine vers votre hôtel situé à Shinjuku.
Shinjuku est l’un des quartiers les plus animés et modernes de Tokyo où chaque jour 3,6 millions de Japonais transitent par sa gare, la plus grande gare au monde. Shinjuku est un quartier à ne pas manquer et il faut prévoir au moins une journée pour le visiter. Quartier de consommation, vous trouverez à proximité de la gare de très grands magasins d’électronique tels que Yamada Denki, Bic Camera ou Yodobashi Camera, qui offrent une multitude de produits. Pour le plus grand plaisir du shopping, vous trouverez aussi les très grands magasins tels Odakyu, Keo, Marui, Isetan, Takashimaya où l’on y trouve de tout,  des produits en vogue à l’art de la table en passant par les meilleures spécialités culinaires du Japon. Dans le quartier ouest de Shinjuku vous découvrirez de nombreux gratte-ciel aux lignes futuristes dont l’imposant hôtel de ville (siège du gouvernement métropolitain de Tokyo) qui dresse ses deux tours jumelles à plus de 240m. Vous pourrez accéder gratuitement à son observatoire situé au 45ème étage. Il offre une vue impressionnante sur Tokyo et permet d’apercevoir le Mont Fuji par temps clair. Au rez-de-chaussée du bâtiment principal (n°1) se situe le Centre d’informations touristiques de Tokyo. Promenez-vous dans le jardin national Shinjuku Gyoen. Ce jardin de la Maison Impériale est ouvert au public depuis 1949. Endroit célèbre dans lequel un jardin paysagé à l’anglaise, un jardin à la française et un jardin traditionnel à la japonaise se partagent un terrain de 58 hectares en parfaite harmonie. Au printemps plus de 1 500 cerisiers en fleurs étalent un tapis blanc et rose de pétales scintillants; comme le dirait un poète du Japon : « Un nuage couleur de nacre tombe du ciel ensoleillé ». C’est à Shinjuku, dans le quartier de Kabukicho, à la tombée de la nuit, lorsque des myriades d’enseignes lumineuses, de néons colorés et de vidéos géantes illuminent les façades des immeubles, que la vie bat son plein à Tokyo. C’est le plus grand lieu de divertissement de Tokyo regroupant une multitude de restaurants, salles de jeux, théâtres, cinémas, bars et night-clubs. Nuit à Tokyo.
 

 

  Jour 3 : Tokyo (hôtel)
Aujourd’hui nous vous suggérons de visiter Tsukiji, le plus grand marché au monde de poissons. Ses bâtiments occupent quelques 23 hectares de terrain et comprennent, en plus de la criée au thon, environ 800 points de ventes de négociants ainsi que diverses boutiques spécialisées et restaurants. Les allées du marché son étroites et chaque étal spécialisé déborde de poissons, de coquillages, de crustacés ou autres produits de la mer. Arrêtez-vous à Uogashi Yokocho où sont installés de nombreux restaurants de sushi servant des produits « on ne peut plus frais ». Même très tôt le matin, les clients font déjà la queue à l’extérieur. À Tsukiji, vous trouverez aussi des marchands de couteaux, d’ustensiles et de matériel de cuisine. Terminez votre promenade par le marché extérieur, appelé Jogai Shijo (il ferme plus tard que le marché principal). Ici aussi les échoppes débordent de produits frais de la mer, et aussi de produits séchés. On y trouve des plats cuisinés, des bols de riz garnis de sashimi, des ramen (nouilles) fumantes et des bars pour se reposer de cette expérience très matinale. À proximité du marché, vous pourrez prendre un bateau taxi pour remonter la rivière Sumida jusqu’au quartier d’Asakusa, connu pour la grandeur et la majesté du Senso-ji, le plus vieux temple de Tokyo dont la construction remonte à l’an 628. On accède à l’enceinte de ce temple par une porte monumentale, le Kaminarimon, à laquelle est accrochée une lanterne géante rouge et noire. Elle donne sur la Nakamise Dori, une longue avenue pavée et bordée de boutiques célèbres datant de l’époque Edo. Vous y trouverez toutes sortes d’objets et de souvenirs, et aussi de très bonnes spécialités culinaires. Au bout de l’avenue, derrière la deuxième porte Hanzomon, le temple apparaît, imposant, se détachant en rouge sur le ciel vers lequel s’élance sa tour à cinq étages. Visitez le temple, salle unique aux larges proportions, à la voûte soutenue par de nombreux piliers rouges à chapiteaux haut placés. Son autel resplendit d’or et de lumière au milieu d’une obscurité voulue. Devant le temple, un énorme brûle-parfum d’un travail fin et achevé exhale la fumée odorante des innombrables baguettes d’encens que les fidèles y déposent par paquets. Découvrez Denbouin Street, une rue longue de 200m perpendiculaire à Nakamise Dori. Cette rue, où il règne une ambiance très agréable, est un véritable concentré de la culture Edo. On peut y trouver des souvenirs typiques de la ville basse, tels que des bibelots ou de superbes objets d’artisanat. La statue d’un célèbre voleur sur le toit d’une boutique de vêtements, les reflets multicolores des tuiles vernissées et les « huit faces d’Edo » peintes sur des rideaux métalliques font partie des curiosités à voir. Vous pourrez aussi vous arrêter au Hall des divertissements d’Asakusa. C’est une grande salle de spectacles populaire qui présente du Rakugo (spectacle narratif), du Manzai (spectacle en duo), des saltimbanques, des tours de magie et du mime. À quelques minutes d’Asakusa, vous pourrez flâner le long des nombreuses boutiques et échoppes qui bordent depuis 1912 la rue Kappabashi. Sur presque 1km, vous trouverez toutes sortes d’ustensiles de cuisine, de la vaisselle, des poteries, des couteaux japonais et même des plats cuisinés en résine, généralement exposés dans les vitrines des restaurants. Profitez de votre présence dans ce quartier pour vous rendre à la Tokyo Skytree, la plus haute tour métallique de télédiffusion au monde qui s’élève à 634 mètres. Vous pourrez accéder aux plateformes d’observation situées à 350 et 450 mètres en moins de 1 minute, grâce à la navette Tembo qui file à la vitesse impressionnante de 600m/min. Les jours de beau temps on peut embrasser l’ensemble de la région du Kanto, la vue panoramique est à couper le souffle ! Nuit à Tokyo.
 

 

  Jour 4 : Tokyo → Kamakura → Tokyo (hôtel)
Départ en train avec votre JR Pass pour une journée de découvertes à Kamakura. Comment parler des édifices religieux du Japon sans décrire ceux de Kamakura ? La grande statue de bronze du Bouddha Amitabha qui, depuis près de huit siècles, trône sereine et solitaire, dans les jardins de l’ancien temple de Kamakura. Le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu, symbole de l’ancienne capitale, qui fut dédié à Hachiman, dieu de la guerre et des samouraïs. Situé sur une colline boisée, on s’y rend par une magnifique allée de pins géants, le long d’étangs qui s’émaillent en été de fleurs de lotus aux couleurs délicates, on passe sous des torii, puis on gravit un escalier monumental pour atteindre le temple rouge et or, qui domine depuis le 12ème siècle. Kamakura c’est aussi une station balnéaire qu’il est difficile de quitter sans se livrer à une autre excursion, tout près, en face de la côte, sur l’île d’Enoshima. C’est un lieu de pèlerinage où aiment venir de nombreux Japonais, surtout aux époques marquées par le signe du serpent. On y accède par un pont de 600 m de long, puis on monte d’innombrables marches jusqu’à des temples, des jardins botaniques, des boutiques d’artisanat et des restaurants réputés pour leurs spécialités de la mer. Profitez de votre présence pour visiter la grotte consacrée à la déesse Benten. Selon la légende, la grotte, jadis au fond de la mer, était habitée par un dragon qui dévorait les enfants des villages voisins ; la déesse fit surgir l’île, y descendit, y épousa le dragon et mit fin à ses crimes. Retour à Tokyo. Nuit à Tokyo.
 

 

  Jour 5 : Tokyo → Nikko → Tokyo (hôtel)
Aujourd’hui vous avez rendez-vous avec l’un des plus beaux visages de la nature nippone, à tel point qu’un proverbe japonais dit : « Qui n’a pas vu Nikko n’a pas le droit d’employer le mot kekko (magnifique) ». Nikko est un haut lieu spirituel, très célèbre par la beauté combinée de ses paysages et de ses monuments. Pierre Loti en a donné une admirable description dans son oeuvre Japoneries d’automne : « C’est sous le couvert d’une  épaisse forêt, au penchant de la sainte montagne de Nikko, au milieu de cascades qui font à l’ombre des cèdres un bruit éternel, une série de temples enchantés, en bronze, en laque aux toits d’or, ayant l’air d’être venu à l’appel d’une baguette magique, au milieu de la grande nature sauvage. Au dedans de ces temples, une magnificence inimaginable, une splendeur de féerie… Tout cet éblouissement, au milieu de ce mystère de forêt, fait de ces sépultures quelque chose d’unique sur la terre ». Au cœur de cette nature de silence et de recueillement, vous découvrirez le pont Shinkyo, pont sacré en croissant de lune laqué de rouge, la porte Yomeimon, chef-d’œuvre monumental de l’architecture japonaise, le sanctuaire Toshogu, le plus impressionnant de Nikko et le sanctuaire Futarasan, le complexe le plus ancien du site. Promenez vous au bord du lac Chuzenji, niché à 1269m dans la montagne sacrée et dont le trop-plein choit de 100m dans une brume de vapeur aux chutes de Kegon. À Chuzenji Onsen, vous pourrez prendre un bain traditionnel alimenté par les sources volcaniques et flâner dans les ruelles du village où vous trouverez de nombreux restaurants et magasins de souvenirs. Retour à Tokyo. Nuit à Tokyo.
 

 

  Jour 6 : Tokyo → Hakone (ryokan)
Hakone est située dans une région montagneuse très prisée par les Japonais pour ses nombreux onsen (sources chaudes). Au départ de Gora, prenez le funiculaire jusqu’à Sounzan, puis le téléphérique qui vous conduira à Owakudani, surnommé la Grande Vallée Bouillonnante, où jets de vapeur et de souffre jaillissent des entrailles de la terre. Profitez-en pour goûter la spécialité culinaire locale : kuro tamago. Ce sont des œufs durs qui prennent une couleur noire pendant leur cuisson dans les eaux sulfureuses de la vallée. Selon la légende locale, leur consommation augmenterait l’espérance de vie de 7 ans. Poursuite de votre journée par une croisière sur le lac Ashi, connu pour refléter en miroir, par beau temps, le Mont Fuji qui attire irrésistiblement le regard. Ce soir vous pourrez prendre un bain dans un véritable onsen naturel de votre auberge avant de rejoindre votre chambre japonaise traditionnelle. Nuit sur un futon moelleux posé sur un sol de tatamis. Nuit à Hakone.
 

 

  Jour 7 : Hakone → Takayama (hôtel)
Départ en train à travers des paysages magnifiques pour rejoindre Takayama. Surnommée la petite Kyoto, Takayama est une ancienne ville féodale située au cœur des Alpes japonaises. À l’époque d’Edo, la ville de Takayama s’est développée en tant que ville fortifiée et ses ruelles bordées de bâtisses pittoresques témoignent encore de cette période très prospère des marchands d’autrefois. Le centre de Takayama, Sanmachi Suji, aligne de nombreux ateliers, boutiques, auberges et maisons de thé pittoresques qui vous plongeront dans l’ambiance d’un passé presque immuable. Takayama rayonne encore plus au printemps par l’un des plus beaux festivals du Japon, Hyakumangoku Matsuri, et par la gracieuse glycine, qui drape les balcons des maisons et les treillis des jardins dans une parure de guirlandes violettes comme le lilas. Pendant votre séjour, ne manquez pas le musée des arts populaires Kusakabe, la maison Yoshijima et le village traditionnel de Hida, regroupant des maisons historiques de style « gassho-zukuri ».  Situé à 3000m d’altitude, à quelques kilomètres de Takayama, le village d’Oku-Hida possède le plus grand nombre de bains naturels extérieurs (rotenburo) d’où il est possible d’admirer de magnifiques paysages montagneux en se relaxant. Prenez aussi le temps de faire, demain matin, une promenade sur l’incontournable marché de Takayama, le long de la rivière Miya-gawa, où s’étalent quotidiennement de nombreux produits locaux et artisanaux.  Takayama est vraiment une ville incontournable du Japon, à tel point que les guides Michelin (le Guide Vert Japon et le Guide Japon de la collection Voyager Pratique) lui ont décerné 3 étoiles. N’oubliez pas de déguster la spécialité culinaire locale : le bœuf de Hida, dont la viande est d’une qualité inégalée ! Nuit à Takayama.

 

 

  Jour 8 : Takayama → Shirakawago (minshuku)
Départ en bus pour rejoindre l’un des plus beaux villages du Japon. A mi-chemin entre Takayama et Kanazawa se trouve le village historique de Shirakawago, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Niché dans une région de montagnes reculées, on y accède par la route en traversant des paysages d’une beauté extraordinaire où dominent « en toile de fond » les Alpes japonaises, appelées « le Toit du Japon ». Ce village montagnard est connu pour ses chaumières pittoresques de style« gassho-zukuri ». Ce sont de grandes maisons rustiques en bois élevées sur quatre niveaux, et dont la principale caractéristique est leur toit de chaume en forme de triangle très pentu, conçu pour supporter le poids de la neige, très abondante dans cette région de décembre à mars. Plusieurs générations vivent ensemble dans ces grandes maisons dont le dernier niveau est traditionnellement réservé à l’élevage du vers à soie. Visitez le village de Shirakawago où un musée à ciel ouvert, représentatif de la région, reconstitue la vie des montagnards d’autrefois. On y trouve 25 maisons traditionnelles où sont exposés de nombreux outils et ustensiles utilisés pour la vie agricole et quotidienne des villages de montagne. Dans certaines maisons il est possible de participer à des ateliers d’arts traditionnels ou de s’initier à la fabrication des soba (nouilles de sarrasin). Nuit à Shirakawago en maison d’hôtes - chambre japonaise.
 

 

  Jour 9 : Shirakawago → Kanazawa (hôtel)
À Kanazawa, sur les chemins pavés du quartier de Nagamachi vous ressentirez l’émotion de voyager dans le passé du Japon des samouraïs. Profitez-en  pour visiter la magnifique demeure de la famille Nomura, véritable chef d’œuvre d’art et de sérénité. Dans les ruelles de Higashi Chaya-machi, bordées de maisons de bois centenaires, vous marcherez sur les pas des geishas d’autrefois. Profitez-en pour découvrir l’ambiance feutrée de la maison Shima, classée au patrimoine culturel important du Japon. Pour votre déjeuner, nous vous conseillons un détour par le marché d’Omi-cho, où chaque jour, depuis le 18ème siècle, les pêcheurs ramènent une grande variété de poissons et fruits de mer. Vous y trouverez aussi de nombreux produits régionaux et d’excellents restaurants de sushis. Il est temps de poursuivre votre voyage en train, à destination de Kyoto, ancienne capitale impériale du Japon. Nuit à Kyoto.
 

 

  Jour 10 : Kyoto (hôtel)
Kyoto est certainement la ville qui offre les plus grandes richesses culturelles et artistiques nipponne, tant par la variété que par la beauté de ses sites. Pour s’imprégner de l’histoire du Japon il faut absolument visiter le Château de Nijo, ancienne résidence du Shôgun Tokugawa, connue pour ses sols rossignols qui chantent à chaque pas et ses murs frêles de papier, de soie et d’or, aux décors exceptionnels, du rez-de-chaussée aérien, qui soutiennent des plafonds dont chaque caisson captive le regard de l’observateur. Sous le rayonnement du soleil, le temple Kinkaku-ji, appelé le Pavillon d’Or, scintille de mille lumières aux nuances très douces, et offre un remarquable contraste avec son voisin le monastère Ryoan-ji, dont le jardin de pierres et de sable incarne la culture zen japonaise. C’est à la tombée de la nuit, au moment où toutes les lanternes traditionnelles sont allumées, qu’il faut visiter le quartier de Gion. C’est le quartier le plus ancien et le mieux conservé de Kyoto où il n’est pas rare de croiser des Geishas et Maïkos vêtues de kimonos précieux et pourvues de gestes gracieux. Promenez-vous dans les ruelles où le charme unique des anciennes constructions de bois des auberges, maisons de thé, restaurants et ateliers d’artisans vous plongera dans le Kyoto d’autrefois. Nuit à Kyoto.
 

 

  Jour 11 : Kyoto (hôtel) 
Débutez votre matinée par une promenade sur le chemin de la Philosophie. Calme et spirituelle, la balade est encore plus belle au printemps lorsque les fleurs des cerisiers font une lumière de neige avec la chute de leurs pétales scintillants. Le chemin vous conduira au Pavillon d’Argent, Ginkaku-ji, célèbre pour être le rival du Pavillon d’Or et pour ses sublimes jardins de mousse, de pierres et de sable.Découvrez Kiyomizu-dera, l’un des endroits les plus anciens et les plus célèbres de Kyoto. Construit sur de gigantesques pilotis, son impressionnant temple de bois est flanqué sur la pente d’un coteau, au dessus d’un ravin à pic où coule une source sacrée. Rien de plus enchanteur, de plus mélancolique et de plus recueilli que la terrasse aérienne du temple qui offre une vue magnifique sur la vallée. Le parc Maruyama est un endroit parfait pour se reposer et se ressourcer. Très fréquenté au printemps, il est à l’apogée de sa splendeur quand les cerisiers sont en fleurs. A proximité du parc, le temple Chion-in, connu pour sa porte d’entrée monumentale, la plus grande du Japon, et pour sa cloche gigantesque, qui sonne sous l’action de 17 moines. Fushimi Inari Taisha est certainement l’un des sanctuaires les plus mystiques du Japon. Derrière le bâtiment principal, se dresse une colline où - en hommage à Inari, dieu du riz et du saké - des milliers de torii orange vif, plantés en rangs serrés, forment un chemin qui serpente et se dérobe dans les bois. À Arashiyama, vous pourrez visiter les temples Tenryu-ji et Daikaku-ji, particulièrement appréciés pour leurs jardins zen exceptionnels. Prolongez votre après-midi par une promenade relaxante dans la forêt de bambous où une lumière féerique aime jouer avec le vent, à travers le feuillage. Poursuivez jusqu’au « pont qui traverse la lune », Togetsukyo, vieux pont de bois qui a plus de 400 ans, représenté par l’une des estampes de Hokusai. Par nuit d’été, quand danse une pluie d’étoiles dans la rivière Hozu, vous pourrez admirer la pêche au cormoran qui se pratique aux flambeaux depuis 1 300 ans. Nuit à Kyoto.
 

 

  Jour 12 : Kyoto → Nara → Kyoto (hôtel)
Journée réservée à la découverte de Nara, ses nombreux monuments historiques et son parc magnifique, connu aussi sous le nom de « Parc aux cerfs ». Le temple Todai-ji, qui abrite depuis le 8ème siècle la grande statue du Bouddha assis, haute de près de 15m, vous séduira par son air de grandeur et de majesté. La silhouette imposante de la pagode à cinq étages du temple Kofuku-ji, qui se mire dans les eaux claires de l’étang Sarusawa-ike, vous émerveillera par son délicieux reflet. L’allée aux 2 000 lanternes de pierre, toutes recouvertes d’un manteau de lichen aux nuances délicates, vous guidera au sanctuaire shintoïste Kasuga-taisha, connu pour ses 1 000 lanternes de bronze suspendues aux solives de l’édifice laqué de rouge vermillon. Le vieux quartier de Naramachi, où il fait bon se promener dans les ruelles bordées de maisons de marchands et de boutiques traditionnelles, vous permettra de finir votre journée avec délice. Retour à Kyoto. Nuit à Kyoto.
 

 

  Jour 13 : Kyoto → Miyajima (ryokan)
Départ pour Miyajima « L'île sacrée où cohabitent les hommes et les dieux » depuis de nombreux siècles et dont le sanctuaire shintoïste Itsukushima y est établi depuis l’an 593. Ce sanctuaire, dédié à la déesse gardienne des mers, a pour particularité d'être en partie construit dans la mer, avec des bâtiments sur pilotis et un grand torii écarlate que l’on aperçoit au premier plan, lors de la traversée en bateau. À marée haute, et surtout les nuits de lune, l’ensemble paraît flotter sur les eaux. Miyajima c’est aussi une montagne, aux flancs cachés sous d’épaisses forêts vierges, qui révèle de magnifiques paysages, de très belles plages et des sentiers de randonnée qui en font une destination très appréciée. Visitez les incontournables Senjokaku « le Pavillon des mille tatamis » et Gojunoto « la Pagode aux 5 étages ». Découvrez aussi le Pavillon du Trésor qui expose près de 3500 objets offerts pour la prospérité du clan Taira : objets d'art, textes littéraires précieux, armes, masques, instruments de musique. 130 d'entre eux sont des Trésors Nationaux ou des biens culturels importants. Nuit à Miyajima en Ryokan. Chambre japonaise.
 

 

  Jour 14 : Miyajima → Okayama (hôtel)
Poursuivez votre découverte de Miyajima en accédant aux Sept Merveilles du Mont Misen par le téléphérique ou par les nombreux sentiers et chemins qui sillonnent l’île. Promenez-vous dans le parc Momijidani, où pousse en abondance l’érable du Japon. Au printemps et en automne, l’île se livre à un véritable festival de couleurs, par ses arbres en fleurs ou par ses érables flamboyants. C'est pour toutes ces beautés naturelles et ses richesses culturelles exceptionnelles, que l'île de Miyajima a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Sur le chemin du retour, prenez le temps de découvrir Hiroshima, à la descente de votre ferry. Actuellement « Ville de la Paix », Hiroshima offre plusieurs sites historiques que nous vous proposons de visiter avant de poursuivre votre voyage. Le Parc du Mémorial de la Paix qui comprend le Musée de la Paix, le Dôme de la bombe et le Cénotaphe du mémorial pour les victimes de la bombe. Continuation pour Okayama, une ancienne ville fortifiée qui fut gouvernée par les seigneurs de la famille Ikeda. Aujourd‘hui c’est une ville moderne animée par de nombreux Japonais qui viennent – de toute la péninsule – pour admirer le Korakuen, l’un des trois plus célèbres jardins du Japon (avec le Kenrokuen à Kanazawa et le Kairakuen à Mito). L’endroit est délicieux, et le regard s’enivre inlassablement de chaque détail des 14 hectares de cette composition harmonieuse. Dominant le tout fièrement, en face du jardin, l’enceinte fortifiée du château d’Okayama, appelé le château-corbeau, dresse son donjon noir infranchissable. Nuit à Okayama.
 

 

  Jour 15 : Okayama → Osaka (hôtel)
Ce matin nous vous proposons de découvrir la ville de Kurashiki, située à seulement 17 minutes de train de la gare d’Okayama. Ancienne ville marchande, Kurashiki signifie « village d’entrepôts », en référence à ses dizaines de greniers à riz (kura) de l’époque Edo, constructions traditionnelles aux murs blancs. Qu’il est agréable de flâner dans l’atmosphère des temps anciens du quartier de Bikan, cœur historique de la ville, où plusieurs kura centenaires bordent un paisible canal orné de saules. Certains entrepôts ont été aménagés en restaurants, auberges ou musées, comme le musée d’art populaire de Kurashiki qui présente plus de 4 000 objets d’arts japonais et étrangers. Visitez aussi le musée du jouet traditionnel japonais et le musée des Beaux-arts Ohara qui abritent, tous les deux, de très riches collections. Départ pour Osaka, troisième grande ville du Japon après Tokyo et Yokohama, centre économique et gastronomique du pays. Après votre installation à l’hôtel, partez à la découverte de Minami, le sud de la ville où se trouvent les quartiers les plus animés d’Osaka, tels Namba et Shinsaibashi. Vous y trouverez une multitude de boutiques, bars et restaurants des plus variés. Dotombori est l’endroit incontournable le plus connu ! L’ambiance vivante y est unique, c’est typiquement la vie moderne japonaise et sa jeunesse, surtout le soir, quand la rue s’illumine de ses milliers d’enseignes et néons géants. Nuit à Osaka.
 

 

  Jour 16 : Osaka → Mont Koya (monastère)
C’est dans l’ancienne province du Yamato, sur le mont Koya, que le grand saint Kobo Daishi fonda, en l’an 816, le temple Kongobu-ji, principal monastère du bouddhisme Shingon. D’autres temples furent bâtis, et au Moyen Age, 90 000 moines vivaient dans une des plus colossales cités monacales qui aient jamais vu le jour. La région renferme aujourd’hui encore une centaine de temples où les pèlerins et les voyageurs reçoivent des prêtres bouddhistes une aimable hospitalité. Pendant votre séjour, les repas seront uniquement végétariens, vous dormirez dans le temple et vous pourrez vous initier à la pratique de la méditation zen. La visite du mont Koya procure non seulement la vue d’admirables paysages de montagnes et de forêts mais aussi de très beaux sites antiques tels que Okuno-in, où se trouve le mausolée de Kobo Daishi. On y accède après une marche de 2km, dans une lumière voilée par une forêt de cèdres séculaires, où 200 000 stèles funéraires, certaines millénaires, se pressent le long d’une allée pavée. Pour arriver au mausolée, il faudra traverser le pont Gobyo-bashi, mains jointes en prière et tête baissée car la croyance veut que Kobo Daishi accueille chaque visiteur au bout du pont. Nuit au Mont Koya en monastère avec dîner et petit déjeuner végétariens.
 

 

  Jour 17 : Mont Koya → Osaka (hôtel)
Avant de prendre votre petit déjeuner végétarien, vous pourrez assister aux cérémonies matinales des moines. Vous pourrez ensuite vous promener dans la forêt environnante avant de reprendre le train pour Osaka.Profitez de cette dernière journée pour faire vos achats tout en visitant la ville. Découvrez le château d’Osaka qui s’élève au centre d’un très beau parc de 6 hectares. Visitez le quartier Shin Umeda City où se trouve l’une des œuvres  conçues par l’architecte Hiroshi Hara : le Umeda Sky Building. Cette structure futuriste est composée de deux tours reliées par un jardin suspendu à 170m de hauteur. La vue sur la ville et la baie d’Osaka est imprenable ! Prenez le temps d’un repas dans l’un des restaurants de spécialités locales situés dans le dédale de galeries qui serpente sous le quartier d’Umeda. Promenez-vous sur l’île de Nakanoshima située au centre d’Osaka. Vous y trouverez le Musée National d’Art, dessiné par l’architecte César Pelli. Le bâtiment lui-même, ressemblant à une étrange créature de verre et d’acier, est un véritable chef-d’œuvre de l’architecture moderne. Nuit à Osaka.
 

 

Jour 18 : Osaka → Vol de retour
Ce beau voyage touche malheureusement à sa fin et il est l’heure de préparer les bagages pour le retour en France. Un assistant anglophone vous attendra à la réception de l’hôtel pour vous aider au transfert à l’aéroport en bus. Envol pour la France, arrivée le jour même ou le lendemain en fonction de votre vol.

 

 Prix par personne : 
 → à partir de 2500 € sur la base de deux participants en chambre double

 

 Ce prix comprend :
 → les services d’un assistant anglophone à l’aéroport le jour de votre arrivée (jour 2) et à l’hôtel le jour de votre départ (jour 18)
 → les transferts en bus limousine de l’aéroport à votre hôtel jour 2 et de l’hôtel à l’aéroport jour 18
 → 12 nuits en hôtels de catégorie 3*
 → 2 nuits en ryokan (auberge japonaise traditionnelle) à Hakone et Miyajima
 → 1 nuit en minshuku (maison d'hôtes) à Shirakawago
 → 1 nuit en monastère au mont Koya
 → 16 petits déjeuners
 → 2 dîners (1 dîner japonais à Shirakawago et 1 dîner végétarien au monastère)

 → 1 Japan Rail Pass valable 14 jours en 2nde classe (forfait transport illimité sur le réseau bus et train JR)
 → le transport en Nohi Bus de Takayama à Kanazawa (via Shirakawago)
 → le transport en ferry de Hiroshima à Miyajima (aller et retour)
 → les billets de train complémentaires pour aller au mont Koya (aller et retour)
 → 1 forfait Hakone Free Pass (accès au téléphérique, funiculaire, trains, croisière sur le lac Ashi,...)

 → un carnet de voyage sur-mesure avec les principales adresses en japonais (hôtels, gares, sites à visiter...)
 → une feuille de route avec les horaires des trains, noms des gares, numéros de quai...

 → l’aide de notre bureau francophone local

 

 Ce prix ne comprend pas :
 → les vols internationaux
 → les dépenses personnelles
 → les frais d’entrée des visites suggérées dans l'itinéraire 
 → les boissons et repas non inclus dans le programme
 → les assurances voyages facultatives

 

 Options conseillées :
 → réservez les services d'un guide francophone local, pendant les journées et les horaires de votre choix
 → réservez les services d'un transporteur pour vos bagages

 

Créez votre voyage sur mesure à partir de cet itinéraire >>     Obtenez un devis